mardi 20 décembre 2011

Dandy




Dandy



_ « Je ne comprends pas pourquoi ce Nicolas n’a pas voulu de ma fille ! déclara Mme Sanvi, à l’endroit du jeune homme gracile qui se tenait adossé au mur avec un livre de poche fatigué.

_ C’est malheureux , concéda Mlle Hope. Mais elle n’alla pas jusqu’à attribuer ce malheur à la stupidité de la fille de Mme Sanvi.

_ Ce jeune homme doit certainement avoir hérité du mauvais goût de sa mère, je ne l’explique pas autrement. On voit par là que l’argent ne fait pas tout. »
Mme Sanvi pinça les lèvres, et, du fond de son cœur, elle savait que personne ne lui demanderait de les rouvrir si elle n’en prenait pas la liberté.
« Enfin, moi ce que j’en dis, c’est que les jeunes d’aujourd’hui n’ont rien à voir avec ceux d’hier.» allongea-t’elle alors pathétiquement avant d'émettre un petit soupir désapprobateur.

C’est une fois le devoir accompli que les deux femmes, d’un accord tacite, se turent pour observer le fessier charpenté du beau jeune homme, qui avait tout entendu.
Sourire en coin et démarche féline, il referma alors son livre pour aller conquérir le monde.

“Les chiens ont des maîtres, les chats ont des serviteurs.”
Dave Berry

Quittant le salon de thé, Nicolas regretta seulement que ses serviteurs aient si peu de conversation.